Tourisme estival des destinations de montagne

Press release
Tourisme estival des destinations de montagne - Cahier n°1 : clientèles et potentiels

Souvent présentée comme une activité hivernale, la montagne est aussi le second espace de destination des Français en juillet-août. Mais qui sont les visiteurs de la montagne l’été ? Que recherchent-ils ? Comment les destinations peuvent-elles développer leur fréquentation estivale ? Quels leviers actionner ?


Avec son 1er cahier dédié au tourisme estival à la montagne, Atout France a mené l’enquête sur cet espace trop souvent éclipsé par son concurrent naturel, la mer. Si les clientèles de l’hiver sont aujourd’hui relativement bien connues, celles de l’été interrogent. Les clientèles sont-elles les mêmes ? Les pratiques ? les attentes ?

L’analyse du taux de départs des Français à la montagne offre une première surprise, puisque c’est en été qu’il s’avère le plus élevé, période durant laquelle l’espace montagne réalise les meilleures performances.
Les 4 mois d’été (juin à septembre) concentrent en effet 51% des nuitées des Français à la montagne (et 45% de leurs dépenses) contre seulement 33% entre décembre et avril (et 40% de leurs dépenses).
Il en va de même pour les clientèles internationales lorsque l’on cumule nuitées dans les hôtels et en hôtellerie de plein air.
Compte tenu des valeurs très positives associées à la montagne en été, mais aussi de la prédominance du mois d’août, la période estivale porte, par ailleurs, d’importants leviers de croissance.


L'été est donc bien une saison tout aussi majeure que l’hiver. Toutefois, son attractivité repose sur des dynamiques, des profils clients, des flux et des espaces nettement différents de ceux de l’hiver.
Plus nature et multi-activités et moins sportive, l’activité estivale se développe sur un périmètre plus large, dont bénéficient beaucoup plus les destinations hors station, que les stations, comme le montre la répartition des nuitées sur chacune de ces périodes et ces territoires (les destinations hors station portent 49% des nuitées générées par les Français l’hiver et 74% de celles générées l’été).

Du côté des visiteurs internationaux, les marchés de proximité (Italiens, Allemands, Belges Autrichiens, Suisses, et Néerlandais) sont nombreux à fréquenter les hôtels de montagne en été. De plus, ils se répartissent davantage sur les différents massifs français, contrairement à l’hiver où ils se concentrent dans les Alpes du Nord (ce massif accueille 82% des nuitées des visiteurs internationaux l’hiver et seulement 32% de celles de l’été).


Cette publication, qui s’attache à analyser massif par massif, les clientèles, sera complétée d’un second volume axé sur les actions et stratégies mises en œuvre en France et à l’international, afin de faciliter l’appropriation de ces défis par les acteurs et leur donner des clés pour agir.


Tourisme estival des destinations de montagne - Cahier n°1 : clientèles et potentiels Collection Observation touristique- Atout France - Avril 2017